ROBERT JOHNSON par l'animateur-producteur NAGUI (mars 2012)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ROBERT JOHNSON par l'animateur-producteur NAGUI (mars 2012)

Message  GUIBERT FRANCOIS le Dim 11 Mar - 22:55



Dialogue entre le chroniqueur MICHO et l’animateur-producteur NAGUI
dans l’émission “TARATATA” diffusée sur France 2 le vendredi 9 mars 2012





MICHO : Connaissez-vous le monsieur qui se trouve sur cette photo à gauche ?

NAGUI : Euh, ben non.

MICHO : Un des deux monsieurs est très connu.

NAGUI : C’est sûr ?

MICHO : Il s’appelle Robert Johnson, il est né en 1911.

NAGUI : Bob, il s’appelait Bob.

MICHO : Robert Johnson, pourtant ses débuts étaient difficiles. Il était pas très fort en musique, avec les instruments. Son prof de guitare lui a sorti le meilleur compliment qui soit : “Eh dis-moi, Robert, ça te dirait pas plutôt de te mettre à l’harmonica ?” Ce qui est vrai.

NAGUI : Ah ! Ah ! Ah ! Ah !

MICHO : Mais il ne s’est pas découragé. Et un soir alors qu’il marchait dans la ville, sur le bord des routes, il se retrouve au croisement de la 49e et de la 61e, près de Clarksdale. Ca (image ci-dessous), ce monument a été créé justement pour lui rendre hommage, vous pouvez le voir.





NAGUI : C’est à l’angle des deux rues que tu viens de citer comme si tu les connaissais et comme si tu y étais hier ?

MICHO : Ah ben, c’est facile, c’est entre Shelby et Tutwiler, si vous voulez, pour vous situer

NAGUI : Ah mais... T’as avalé GoogleMaps ou quoi ?


MICHO : C’est pas très loin de Memphis. Et donc une fois là-bas, c’est lui qui le déclare, il aurait rencontré le diable.

NAGUI : Bien sûr, bien sûr.

MICHO : Il aurait vendu son âme en échange d’un talent musical.

NAGUI : “Je vends mon âme et je sais jouer” ?

MICHO : Voilà. Et patati patatra...

NAGUI : Patati patata, pas “patatra”.

MICHO : J’invente des nouveaux mots, laissez-moi. Et donc, patati patatra — (à Nagui) jaloux —, eh bien il a un talent musical juste après, il devient un prodige. Avec la guitare à six cordes, il peut à la fois donc jouer sur toutes les cordes en même temps que chanter.

NAGUI : C’est un guitariste qui jouait sur toutes les cordes ?

MICHO : C’est le Rémy Bricka, un petit peu, de la guitare. C’est un bel hommage que je suis en train de faire ?

NAGUI : Euh, je suis pas sûr.

MICHO : En tout cas, les gens le prennent vraiment comme référence. Que ce soit Bob Dylan, Eric Clapton, ils lui vouent un culte.

NAGUI : Il est connu ?

MICHO : Oui.

NAGUI : Sous un autre nom ?

MICHO : Non. Sous son vrai nom.

NAGUI : Redis ?

MICHO : Robert Johnson. “Wlobailte Johnson”. Et sachez même que Keith Richards, la première fois qu’il a entendu ses chansons, se disait : “Non, c’est pas possible, il doit y avoir plusieurs guitaristes.” Alors forcément, après tant d’éloges, il fallait que je vous fasse écouter un morceau.

NAGUI : S’il te plaît. Alors il joue extrêmement vite qu’avec six cordes ?

MICHO : Extrêmement bien. Il arrive à faire des choses très complexes. Ecoutez bien, c’est son tube (le chroniqueur MICHO envoie “Sweet Home Chicago” interprété par Robert Johnson)

NAGUI : Ah ouais.

MICHO : Là, on est d’accord pour dire qu’il faut quand même plusieurs guitaristes pour arriver à un tel résultat. Et donc vous connaissez peut-être mieux sa reprise ?

NAGUI : (s'adressant au public) On est d’accord, il nous prend pour un con depuis le début, hein ? Depuis le début hein, on se dit “ouais ça doit être forcément intelligent puisqu’on comprend pas tout”.

MICHO : Non, sa reprise, vous la connaissez forcément, c’est les Blues Brothers qui l’ont signé, “Sweet Home Chicago” (le chroniqueur MICHO envoie “Sweet Home Chicago” version Blues Brothers)

NAGUI : Ah d’accord, c’est lui qui a fait ça, oui. Enfin, c’était pas un guitariste, c’est pas Jimi Hendrix non plus à la guitare...

MICHO : Ah ben, je peux vous dire que Bob Dylan ou Eric Clapton ou même Keith Richards, il y en a beaucoup qui le citent comme exemple.

NAGUI : D’accord. Comme une référence de guitaristes.

MICHO : Il a sorti seulement trente chansons, il en a sorti peu parce qu’entre autres, il a disparu...

NAGUI : On peut les écouter ?

MICHO : Oui. Et donc en fait, il était parano, il avait peur qu’on lui pique son talent. Donc Il avait aussi une particularité, c’est de ne jamais rester longtemps dans un club. Tous les deux jours, il changeait de club. Du coup, les producteurs n’arrivaient jamais à le retrouver pour pouvoir lui faire signer un contrat. Ce qui fait qu’il n’a jamais été véritablement connu.

NAGUI : Il était très parano parce qu’il a tenu à vivre quand internet n’existait pas pour pas être compris, piraté, ah oui il est fort, il est fort, il est fort.

MICHO : Et donc le malheureux, un soir dans une boîte, on lui a offert une boîte de whisky empoisonnée. C’est un mari jaloux qui lui a offert ça. Et il est décédé.

NAGUI : (rires de Nagui) Je suis désolé, faut pas rire.

MICHO : Oui, c’est un peu compliqué comme histoire. Non, en plus, il est mort jeune, à l’âge de 27 ans.

NAGUI : C’est toujours le même âge, t’as vu, Amy Winehouse elle est morte à 27 ans, Janis Joplin morte à 27 ans. C’est pourri comme âge. (au public) Qui a 26 ans ? Faites gaffe.

MICHO : C’est sympa d’être venus, ah ah. En tout cas, il est considéré comme étant celui qui a ouvert ce fameux club imaginaire, “club des 27”, où on retrouve Janis Joplin, Jim Morrison et tous ceux qui sont morts à 27 ans.






On peut visionner cette émission du 9 mars 2012
sur ce lien (à copier-coller) :
http://www.mytaratata.com/Pages/EMISSIONS_voir.aspx?TvShowId=479




Revenir en haut Aller en bas

Re: ROBERT JOHNSON par l'animateur-producteur NAGUI (mars 2012)

Message  GUIBERT FRANCOIS le Mer 11 Sep - 11:53

Dans “PLATINE” (sept./oct 2013), propos intéressants de STEPHAN EICHER sur la place des nouvelles chansons à la télévision et aussi concernant “TARATATA”

Aucun artiste n’a encore dit publiquement des phrases comme cela au sujet de cette émission, et c’est très bien qu’il le dise. Nagui, ses questions débiles à travers lesquelles il se met en avant en permanence et son émission sont très loin d'être les ultimes sauveurs de la chanson et du rock en France) :



Revenir en haut Aller en bas

Re: ROBERT JOHNSON par l'animateur-producteur NAGUI (mars 2012)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:52


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum