ALAIN CHENNEVIÈRE 16/12 Paris • 17/12 Les Lilas (93)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ALAIN CHENNEVIÈRE 16/12 Paris • 17/12 Les Lilas (93)

Message  GUIBERT FRANCOIS le Jeu 18 Nov - 16:29



Concerts
(absolument immanquables )

de

ALAIN CHENNEVIÈRE


• le jeudi 16 décembre
au PISTON PÉLICAN
(15 rue de Bagnolet)
à PARIS 20e
(métro Alexandre Dumas)
Tél. : 01 43 71 15 76



• le vendredi 17 décembre
au MELTING POTES

(1 rue du Tapis Vert)
aux LILAS (93)
(métro : Mairie des Lilas)
Tél. : 01 48 58 75 29



http://www.alainchenneviere.net


(J'y serai aux deux, FG )

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALAIN CHENNEVIÈRE 16/12 Paris • 17/12 Les Lilas (93)

Message  GUIBERT FRANCOIS le Sam 4 Déc - 19:43

ALAIN CHENNEVIERE, accompagné par HUBERT 06 THE HUB,
répétant en petit comité
début décembre 2010
un inédit country rock'n'roll acoustique, "NOVEMBRE, DECEMBRE, JANVIER" :
http://www.youtube.com/watch?v=3fhmHmdmZ-g

En attendant les concerts

du jeudi 16 décembre 2010 au PELICAN, Paris 20e



et du vendredi 17 décembre 2010 aux LILAS (93)



Entrée gratuite chaque soir

Venez Cool


ALAIN CHENNEVIERE fait des supers compositions,
aussi évidentes, simples, coulant de source,
comme le sont par exemple les chansons
de HEARTBREAK HOTEL (NIKOLA ACIN & YAROL POUPAUD).
C'est le même feeling, un état d'esprit identique et cool.
Venez les 16 & 17 décembre voir mister CHENNEVIERE en action live

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALAIN CHENNEVIÈRE 16/12 Paris • 17/12 Les Lilas (93)

Message  GUIBERT FRANCOIS le Mer 15 Déc - 23:45

Nouvelle vidéo
mise en ligne le 14 décembre 2010
par ALAIN CHENNEVIERE

de la répétition qu'il a faite en duo avec HUBERT 06 THE HUB
début décembre 2010

"A PETIT FEU" :

http://www.youtube.com/watch?v=dnSvW7Mlabw

(je serai au premier rang aux deux concerts d'Alain les 16 & 17 décembre,
j'essaierai de rédiger un compte rendu de ces deux concerts)

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALAIN CHENNEVIÈRE 16/12 Paris • 17/12 Les Lilas (93)

Message  GUIBERT FRANCOIS le Ven 17 Déc - 2:19

De retour du premier concert en tant qu'artiste solo d'ALAIN CHENNEVIERE. 1h45 de concert chanson country rock'n'roll en français. Il était accompagné par HUBERT 06, BAKO, GILLES TOURNON (et guest STEVE VERBEKE sur deux titres). Un hommage à NIKOLA ACIN en clôturant le set avec la reprise de "FANTOME DE CIMETIERE" de HEARTBREAK HOTEL. Il y avait JW THOURY, YAZID MANOU, LOUISE (la fille d'Alain), CHRIS MAYNE, BENOIT BLUE BOY dans le public. Deuxième concert demain aux MELTING POTES aux LILAS à 20H30 (métro : Mairie des Lilas). Entrée libre. Immanquable (j'y serai). Venez. Compte rendu détaillé de ces deux concerts dans quelques jours sur internet.

Alain a joué sept chansons, en revisitant les arrangements, sur les neuf en écoute intégrale ici : http://www.alainchenneviere.net/fr/sons-alain-solo/ Plus une bonne quinzaine d'autres chansons, inédites (tous les détails dans quelques jours) ou bien deux ou trois reprises ("DEVENIR CHEYENNE" de Pow Wow, un titre de Dylan Bob, etc.)

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALAIN CHENNEVIÈRE 16/12 Paris • 17/12 Les Lilas (93)

Message  GUIBERT FRANCOIS le Sam 25 Déc - 21:28

Compte rendu de ces deux concerts (16 & 17 décembre 2010)
en ligne sur l'internet d'ici fin décembre Basketball

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALAIN CHENNEVIÈRE 16/12 Paris • 17/12 Les Lilas (93)

Message  laetitia.laulagnier le Lun 27 Déc - 0:32

bonjour,
je suis nouvelle inscrite sur le forum et je souhaiterai savoir si Alain se produit en province et si oui à quelle date.
merci d'avance pour vos réponses.

Revenir en haut Aller en bas

bienvenue

Message  Annelise le Lun 27 Déc - 20:25

Chère Laetita,

Tout d'abord, bienvenue à toi et par avance bonne année 2011.

Cela fait toujours plaisir de savoir qu'on est un(e) de plus à aimer Pow woW et à suivre les membres dans leurs projets solos.

Concernant Alain, aucune date n'est posée pour le moment que ce soit à Paris ou en province. (Je ne sais d'ailleurs pas où tu vis exactement; la province, c'est grand!).

Mais un post sera posté dès qu'il y aura des nouvelles fraîches.

Ceci dit, si tu aimes l'univers d'Alain, je re-donne le lien vers son site et aussi le lien vers la page MySpace de son groupe Rockspell - et Alain Chennevière est également sur FaceBook, tu peux toujours lui poser la question.

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALAIN CHENNEVIÈRE 16/12 Paris • 17/12 Les Lilas (93)

Message  laetitia.laulagnier le Mar 28 Déc - 0:44

Merci bcp anne lise pour ta réponse.
je suis de la région lyonnaise et j'ai eu la chance de voir en concert pow wow ds les années 90... un grand moment.
j'ai envoyé plusieurs messages à Alain via facebook au cours de cette année mais je n'ai à ce jour aucune réponse....
en tout cas compte sur moi pour venir voir réguliérement le post afin de voir si il y a du nouveau.
je t'adresses à mon tour de belles fêtes de fin d'année et une année 2011 remplie de bonheur.
à très vite,
Laetitia

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALAIN CHENNEVIÈRE 16/12 Paris • 17/12 Les Lilas (93)

Message  GUIBERT FRANCOIS le Ven 31 Déc - 15:02

Le compte rendu des deux premiers concerts
d'ALAIN CHENNEVIERE
en tant qu'artiste solo


(accompagné par HUBERT 06 THE HUB à la guitare,
PASCAL "BAKO" MIKAELIAN à l'harmonica,
GILLES TOURNON à la contrebasse,
ALEXIS THOURIAU au violon)

le 16 décembre au PISTON PELICAN (Paris)
et le 17 décembre au MELTING POTES (Les Lilas)


est en ligne sur ce lien
depuis ce jeudi 30 décembre à 21h50 :
http://heartbreakhotelthehellboysnikolaacin.fr.gd/Compte-rendu-des-concerts-d-h-ALAIN-CHENNEVIERE-le-16-decembre-2010-au-PISTON-PELICAN--k1-Paris-20e-k2--et-le-17-decembre-2010-au-MELTING-POTES--k1-Les-Lilas,-93-k2--.-.htm





ALAIN CHENNEVIÈRE


• Jeudi 16 décembre 2010
au Piston Pélican
(Paris 20e)

• Vendredi 17 décembre 2010
au Melting Potes
aux Lilas (93) :


Pour ses débuts officiels en tant qu’artiste solo, ALAIN CHENNEVIÈRE donne volontairement ses premiers concerts dans des lieux intimistes, roots à la bonne franquette mais bon esprit, sans chichis et accueillants. « Là où aucune tricherie n’est possible », comme il l’écrit sur Facebook.

Ces deux premiers concerts “initiatiques”, annoncés à l’avance, sont bien sûr ouverts à tous ceux désireux de découvrir les nouvelles chansons du mister ROCKSPELL en chef.

En parallèle, il donne régulièrement des concerts au sein du groupe ROCKSPELL avec PHILIPPE ALMOSNINO et ALEXIS MAZZOLENI (guitares), OLIVIER FERRARIN (batterie) plus DANIEL MARSALA (contrebasse, remplacé parfois sur certaines dates par GILLES TOURNON).

Ces 16 et 17 décembre 2010, sous son (vrai) nom d’artiste, il occupe aussi le devant de la scène, tout en jouant de la guitare acoustique. A ses côtés, il y a le guitariste HUBERT 06 (alias THE HUB, quand il se produit en duo avec YAROL POUPAUD), le joueur d’harmonica endiablé PASCAL “BAKO” MIKAELIAN, le contrebassiste GILLES TOURNON et le violoniste ALEXIS ROUTHIAU. Ce dernier intervient sur environ un tiers des morceaux, quand l’ambiance musicale et textuelle le nécessite.

Petite moustache fine, cheveux impeccablement coiffés, ALAIN est tout de noir vêtu. Des chaussures à la chemise cow-boy classe en passant par le jean (avec les ourlets à la teddy boy Elvis dans le film “Loving You”).

Le répertoire de ces concerts d’ALAIN est incroyable, d’une haute teneur artistique. De vraies belles chansons, qui font vibrer l’âme et donnent du baume au coeur. Les musiques sont de toute beauté, gorgées de rock’n’roll, de country puissante, mélodique, nerveuse et douce à la fois.

Les textes sont soignés, d’une évidence lumineuse. A chaque vers, résonnent les bons mots, simples, aux sonorités qui claquent comme du Jean-William Thoury (d'ailleurs présent à ces deux concerts) ou du Jacques Duvall, mais dans le CHENNEVIÈRE Style. Il joue avec les sonorités des mots (“L’HOMME QU’IL TE FAUT”, “AUX LILAS”).

ALAIN a écrit tous les textes de la vingtaine de nouvelles chansons qu’il présente ici en live pour la première fois (sauf “EN EXIL”, écrit et composé par HERVE ZERROUCK, ex-DESAXES). Il a composé aussi leurs musiques, parfois cosignées avec HUBERT 06. Le tandem se complète de façon harmonieuse vu que l’un et l’autre ont le même état d’esprit, une façon similaire de concevoir et de jouer le rock’n’roll.

A travers ces chansons, ALAIN livre toute son expérience acquise au fil de plus de trente-cinq années à prêcher la bonne parole de l’Elvisme (pour reprendre un terme utilisé par NIKOLA ACIN). Que ce soit au sein des ALLIGATORS, du quartet vocal POW WOW et actuellement de ROCKSPELL.

Ces magnifiques chansons sont remplies d’espérance, de blues, bonheur, de mélancolie. ALAIN les interprète à merveille, de manière adéquate. Son “rouler-bouler” vocal est génial. Ainsi, par exemple, il chante un couplet avec une voix grave mais jamais forcée, très gospel soul brother, avant de passer au refrain avec une voix plus légère. Le tout de manière décontractée, à l’aise tranquillos. Quasiment deux Temptations de la période sixties à lui tout seul - mais version rocky, combinant différentes possibilités de voix.



ALAIN raconte des histoires d’amour heureuses, secrètes ou éraflées par le temps mais dont il garde de beaux souvenirs impérissables : “D’UNE HISTOIRE A L’AUTRE”, “EN EXIL”, “LA FRANCE ENTRE TOI ET MOI”, “STEVENSON”. Sur ce dernier titre, au son d'un hoquetant rythme secoué à la Bo Diddley, ALAIN narre l’épopée autobiographique et estivale d’une randonnée sur plusieurs jours qui commence à deux et se termine seul.

Il aborde aussi ces mêmes thèmes, sur un mode textuel plus léger : “NOVEMBRE, DECEMBRE, JANVIER”, plein de puissance rockab’, ainsi que “A PETIT FEU”. Parmi les nouvelles compos, cette chanson est la seule faiblarde et anecdotique, aussi bien au niveau des paroles répétitives que du manque de tonus rythmique.

Mister CHENNEVIÈRE se remémore ses souvenirs de prime jeunesse avec “DEUX PETITS VIEUX”, « une chanson que j’ai écrite en pensant à mes grands-parents ».

En trois minutes et quelques couplets bien troussés, il retrace sa vie avec “TOUJOURS DEBOUT”. A d'autres moments, il glisse quelques cartes postales-tranches de vie qu’il a observées (“LA VIEILLE DAME QUI RIT”).

Plusieurs de ces titres ont d’ailleurs été superbement enregistrés et produits en studio en 2005 par ALAIN de manière limpide, simple, claire, avec un son ultra excellent, tendance rock'n'roll classe mâtinée de chanson prestigieuse et excitante de la rue : “AU LOUVRE”, “EN EXIL”, “LES FILLES QUI PASSENT”, “L’HEURE OU CATHY TELEPHONE” (et sa deuxième partie “CATHY DE CHALIGNY”). Ainsi que (cette fois produits par CHRISTOPHE DUMAS) “D’UNE HISTOIRE A L’AUTRE”, “TOUJOURS DEBOUT”, “J’ATTENDS UN MESSAGE” (featuring YAËL NAIM), “DEUX PETITS VIEUX”, “LA FRANCE ENTRE TOI ET MOI”.

Ce sont d’autres musiciens, tout aussi excellents, qui accompagnent ALAIN sur ces versions studios 2005. On retrouve ainsi ici ou là CHRIS ALMOADA, TONY TRUANT (guitares), LAURENT VERNEREY (basse) ou encore DENIS BENARROSH (percussions). Ainsi qu'ALEXIS ROUTHIAU (violon). On peut d’ailleurs les écouter dans leur intégralité sur le site officiel d’ALAIN. En espérant une future parution en CD officiel dans les mois à venir ?

ALAIN, HUBERT, GILLES, BAKO et ALEXIS proposent une relecture de ces titres plus scénique (forcément), rugueuse, sur le vif et tout aussi belle, aux arrangements plus rockabilly acoustique.

Bien que les morceaux d’ALAIN soient quasiment tous du même haut niveau artistique et rock’n’roll, il possède parmi ceux-ci au grand minimum deux futurs tubes populaires, dignes de faire un carton estival sur toutes les radios et à la télévision : “J’ATTENDS UN MESSAGE” et “PAPA RESTE ENCORE UN PEU”.

Concernant son passé artistique au sein du quatuor vocal POW WOW, il reprend “DEVENIR CHEYENNE” (extrait du premier album “REGAGNER LES PLAINES”, 1992), joué seulement le jeudi 16 ; et “LES FILLES QUI PASSENT” (tiré du CD “CHANTER”, sorti en 2006).

En France, à part le duo HEARTBREAK HOTEL formé en 2006, peu de groupes ou de chanteurs proposent de superbes titres au son country tendance hillbilly et rock’n’roll. Qui plus est, dans la langue de Johnny Hallyday. ALAIN est de ceux-là, de la race des grands.

Il est par ailleurs l’un des rares chanteurs en France qui, lorsqu’il interprète un texte en anglais (qu’il s’agisse d’une reprise d’un standard 50s ou 60s, r’n’r ou rhythm’n’blues, ou d’un original) assure à tous les niveaux : feeling, phrasé, sentiments insufflés dans les mots, diction et intonation des mots. Et, surtout, aussi, l’accent (gros point faible de la quasi-totalité des Français chantant en anglais).

Lors du deuxième set (de 22h30 à 23h20, après un set de 21h15 à 22h05) du concert du Melting Potes aux Lilas, plus encore qu’au Piston Pélican à Paris, les musiciens se lâchent pleinement, en gardant droit le cap du feeling. Les spectateurs ressentent de chouettes sensations dynamiques en écoutant ces chansons magiques. L’harmonica enfiévré de BAKO pulse à fond aux sons des guitares de HUBERT et ALAIN, plus le chant de ce dernier. Ajoutez à cela une sacrée ambiance dans ce bar populaire. Et l’on a l’impression d’être téléporté dans un bar à Memphis ou à Nashville, U.S.A., tout comme au bon vieux temps du r’n’r, en 1956. Quel pied !

Lors du rappel à chacun de ces deux concerts, ALAIN rend un vibrant et vivant hommage au leader des HELLBOYS. Le jeudi 16, il déclare ceci : « On a un ami journaliste, NIKOLA ACIN, qui nous a quittés il y a deux ans. Avec YAROL POUPAUD, il avait monté un duo baptisé HEARTBREAK HOTEL, qui a sorti un superbe album, “SNAKE EYES”, en 2009. La chanson que je vais interpréter, “FANTÔME DE CIMETIÈRE”, a été écrite et chantée par NIKOLA. Il l’a enregistrée et, peu de temps après, il partait. »

Et le vendredi 17, ALAIN présente cette ballade sépulcrale en ces termes : « La prochaine chanson, je la dédie à François qui est quelque part discrètement dans la salle. C'est une chanson d'un groupe qui s'appelle HEARTBREAK HOTEL, qui a sorti un sublime album, “SNAKE EYES”. La chanson s'appelle “FANTÔME DE CIMETIÈRE”. Et on la dédie bien sûr à celui qui l'a écrite : NIKOLA. »

L’adaptation vocale d’ALAIN de ce titre est magistrale et pleine de pudeur. Il s’approprie les mots écrits par l’Etoile Eternelle NIKOLA ACIN afin de les faire siens. Pour ainsi saluer, en public et du mieux possible, l’âme et l’esprit dynamique du mister HELLBOY forever gominé et étincelant.

Si “FANTÔME DE CIMETIÈRE” a été le dernier titre joué au Piston Pélican, il a en revanche été suivi au Melting Potes par des reprises. D'abord, “MAN GAVE NAMES TO THE ANIMALS” de BOB DYLAN (une chanson que je ne connaissais pas). Puis “JAMBALAYA” de HANK WILLIAMS, très cajun zydeco.

« S’il y a un chanteur dans la salle, qu’il n’hésite pas à se manifester ! », a lancé en intro de cette chanson ALAIN à l’attention amicale de son vieux copain TONY MARLOW, présent dans la salle. Finalement, sans doute pour se préparer intérieurement en quelques minutes, TONY n’intervient pas sur “JAMBALAYA” mais sur le morceau d'après. Il s’agit de “BABY LET’S PLAY HOUSE” (le tube prépsychobilly d’ELVIS deux décennies avant l’heure). ALAIN a chanté les deux premiers refrains et le premier couplet, puis TONY s’est chargé du deuxième avec son swing et sa prestance vocale habituelle. Et ils ont entonné ensemble le refrain final. Ultime pépite : une reprise fougueuse, souple et déhanchée de “FOLSOM PRISON BLUES” de JOHNNY CASH, pleine d’écho, de chaleur et de bonnes vibrations.


François Guibert
(30 décembre 2010)




© Photos ci-dessus
du concert du 17 décembre
au Melting Potes :
Philippe Taka




© Dessin : Alain Chennevière

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALAIN CHENNEVIÈRE 16/12 Paris • 17/12 Les Lilas (93)

Message  laetitia.laulagnier le Sam 1 Jan - 19:18

wahou quelle chance.... j'aurais aimé être là.

Revenir en haut Aller en bas

Re: ALAIN CHENNEVIÈRE 16/12 Paris • 17/12 Les Lilas (93)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum